Tunis le 10 Août 2020.

PSA et Valeo en tête des dépôts de brevets en France : les grandes tendances des innovations de demain.

Réduction de CO2, connectivité et aides à la conduite pour PSA, électrification et aides à la conduite en vue de l’autonomisation pour Valeo : nos groupes nationaux montrent un dynamisme hors pair dans les dépôts de brevets validant des inventions innovantes. Au centre de R&D de Valeo à Seymour (USA).
C’est l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle) qui est le juge de paix des dépôts de brevets en France, garants de la propriété industrielle d’une innovation. Et son classement pour 2019 est tombé : PSA reprend la tête du palmarès des principaux déposants de brevets, juste devant l’équipementier Valeo, leader les 3 années précédentes. Cela représente une somme considérable de brevets, plus de 1 000 pour chacune des deux marques de tête, exactement 1 183 pour PSA et 1 034 pour Valeo. Nous n’allons bien sûr pas les détailler ici, mais plutôt en tirer des tendances générales, autant d’indices sur les orientations des voitures de demain.
Les grandes tendances chez PSA : priorité aux baisses de CO2, connectivité et aides à la conduite
Au sein du groupe PSA, pour expliquer le cœur des innovations effectuées l’an passé, on insiste sur les évolutions sociétales qui impacteraient directement le monde automobile : ainsi sont cités pêle-mêle la transition énergétique, l’urbanisation croissante, le digital et l’hyper-connectivité, la mondialisation, la mobilité et l’évolution des usages…d’erreur: 224003)

Quand les démonstrateurs technologiques de PSA affichent la couleur… Pour ce qui est du premier axe, la réduction de CO2, il s’agit de différents éléments des plateformes modulaires multi-énergies avec leurs chaînes de traction hybride ou totalement électrique (avec notamment des innovations sur les moteurs électriques, les batteries ou encore les transmissions électrifiées), tout en poursuivant la réduction de la consommation des moteurs thermiques.
Côté connectivité et aides à la conduite, PSA cite le développement de nouvelles fonctions de conduite automatisée ou de commandes à distance (état de charge batterie, programmation de la charge, pré-conditionnement thermique de l’habitacle…) ainsi qu’une association intelligente de la connectivité et de la conception des tableaux de bord. Au final, le but exprimé est d’offrir une connectivité et des aides à la conduite donnant des voitures toujours plus intelligentes dans le but d’accroître la sécurité et l’autonomie des véhicules. 18 700 collaborateurs travaillaient au département R&D du groupe en 2018, alors que 4,721 milliards d’euros de budget y étaient consacrés.
Réalité virtuelle en action pour visualiser de futurs projets chez PSA. Dans le rétro : dès 1818, la famille Peugeot dépose son premier brevet concernant le laminage à froid des aciers. Armand Peugeot se lance dans l’automobile à l’occasion de l’exposition universelle de 1889 avec l’industriel Léon Serpollet, où ils présentent le tricycle à vapeur Serpollet-Peugeot. Les grandes tendances chez Valeo : priorité à l’électrification et aux aides à la conduite en vue de l’autonomisation Au centre de R&D de Valeo à Créteil, dédié à l’électronique et fondé en 1992. Valeo est un peu plus spécifique sur les sujets sur lesquels ses efforts de recherche et développement ont porté jusqu’au dépôt de brevets. Il s’agit au premier chef des systèmes électriques 48 volts, pour une électrification et une hybridation à moindre coût et le développement de nouvelles mobilités électriques (Valeo est aujourd’hui le pionnier et leader avec 40 % des commandes mondiales). Il s’agit aussi de brevets concernant des systèmes d’éclairage intégrant notamment de l’intelligence artificielle, des systèmes de télématique embarquée permettant de localiser les véhicules et d’assister les conducteurs, des systèmes de nettoyage de capteurs d’assistance à la conduite (comme les caméras ou les LiDARs de Valeo), permettant leur fonctionnement optimal quelles que soient les conditions de route (pluie, boue, brouillard, neige, etc.). En 2019, l’effort de R&D de Valeo s’est monté à plus de 2 milliards d’euros, soit près de 13 % du chiffre d’affaires du groupe pour les équipements de première monte. Valeo compte 59 centres de R&D à travers le monde et environ 20 000 ingénieurs y travaillent.
Au centre de R&D de Valeo à Bobigny. La spécialité : l’éclairage. Dans le rétro : Valeo a commencé par la production de technologies mises au point par d’autres, avec les plaquettes de frein Ferodo produites sous licence à partir de 1923. Mais dès 1932, l’entreprise se tourne vers l’innovation dans la production de ses propres embrayages, grâce à la propriété de la quasi-totalité des brevets dans ce domaine.
Les autres acteurs automobiles français et leurs brevets Louis Renault lança dès 1898 sa « voiturette » à quatre roues, équipée d’une boîte de vitesses à prise directe brevetée. Aujourd’hui, Renault occupe la cinquième place du classement de l’Inpi. La dixième place est détenue par l’équipementier Faurecia. Une tendance forte alors que dans le top 10 des déposants de brevets, 57 % concernent les transports. Et ce pourcentage se monte à 74 % si on prend en considération le top 50 des déposants en 2019 ! Mais toutes les stratégies ne sont pas les mêmes : ainsi Michelin, longtemps gros pourvoyeur de brevets, a décidé de garder secret ce qui peut le rester, notamment ce qui concerne la fabrication.
Bilan L’industrie automobile est définitivement un des domaines d’excellence de l’innovation à la française. Entre constructeurs et équipementiers, les forces de recherche et développement mises en place et leurs capacités créatives sont des atouts majeurs pour une industrie de premier ordre comme l’est l’automobile en France. En ces temps de révolutions technologiques par la connectivité, l’électrification et l’autonomisation, c’est d’autant plus crucial. Et les réponses à coups de brevets sont précisément dans ces domaines, se concentrant sur l’électrification et les réductions de CO2, la connectivité et les aides à la conduite.
https://www.caradisiac.com/psa-et-valeo-en-tete-des-depots-de-brevets-en-france-les-grandes-tendances-des-innovations-de-demain-184649.html