Le management 3.0

      Aucun commentaire sur Le management 3.0

« Doing the right thing »
Les collaborateurs au centre du système. Si le management implique de « ménager », et donc quelque part de « prendre soin de », l’humain a parfois eu tendance, dans certaines organisations, à être mis en côté. En effet, certaines entreprises ont privilégié la rentabilité et la productivité à tout prix, au point de gommer les personnalités de leurs collaborateurs.
Résultat ? Elles ont vu leurs équipes se démotiver et de plus en plus de salariés fuir les grandes entreprises pour aller vers des start-up ou vers le monde du freelance. Mais remettre l’humain au cœur des organisations nécessite des efforts et des compétences spécifiques de la part des managers. Les salariés d’aujourd’hui veulent absolument éviter de se sentir comme un numéro parmi tant d’autres. Ainsi, leurs envies et leurs aspirations devront être prises en compte et le manager devra aussi veiller à créer une organisation qui soit capable de les valoriser. Pour cela, l’écoute sera une qualité indispensable. Ils devront en effet être capables d’entendre les motivations et les besoins de chacun des collaborateurs pour les mettre dans les meilleures dispositions possibles et révéler tout leur potentiel. L’empathie sera donc un savoir-être dont il devra se doter pour être en réussite dans son rôle de manager.
Le manager devra aussi favoriser le plaisir dans le travail. Au-delà de faire en sorte que l’ambiance soit bonne, il s’agira aussi de proposer à ses équipes des challenges et des objectifs à atteindre mais aussi des compétences à acquérir. En effet, la plupart des collaborateurs souhaitent apprendre continuellement, notamment pour les salariés du digital et des nouvelles technologies.
Enfin, l’humain ne devra pas être remis au centre de façon uniquement individuelle. Le collectif devra lui aussi être davantage valorisé et le manager devra faire en sorte d’encourager l’esprit d’équipe et le travail collaboratif. Sans cela, il ne pourra attirer les jeunes talents ou autres profils extrêmement recherchés : ceux-ci sont en effet à la recherche d’organisations capable de miser sur l’intelligence collective et de les laisser exprimer leur créativité en toute autonomie.
L’autonomie justement, est un besoin important pour les collaborateurs, et notamment pour les nouvelles générations Y et Z qui arrivent sur le marché du travail, plein d’aspirations et de fortes attentes.
Ils sont à la recherche d’organisations plus flexibles dans lesquelles la hiérarchie n’est que peu présente. Le manager devra donc accepter de perdre du pouvoir et de laisser plus de liberté et d’autonomie à ses équipes. L’autonomie se traduira aussi par le fait de pouvoir travailler en remote régulièrement. Le télétravail est en effet largement plébiscité par la plupart des salariés qui considèrent à 70% que c’est une bonne chose pour le rythme de vie (Selon une étude IPSOS pour Revolution@work).
https://carnetexperiences.wordpress.com/2019/12/20/du-management-1-0-a-3-0-4-0/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *