Les consultants en confinement…

Le confinement de la population décidé par les gouvernements pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19 est une bonne mesure : elle est saluée par la majorité des citoyens. Si la mesure est unanimement saluée, elle aurait dû être décidée plus tôt. Mais cette décision a des conséquences majeures sur la vie des citoyens. Près de 90% ont déjà vu leur activité professionnelle bouleversée. Dans leur vie quotidienne, les citoyens ont aussi modifié leur comportement. Voyons ce que pensent les consultants contactés : Christophe VILLALONGA, France.


Justement, je pensais à toi et je me disais que j’allais t’écrire dès cette gestion de crise mise sur les rails. Je suis bien occupé depuis jeudi pour faire en sorte de reprendre le mieux possible, à fond et de perdre le moins d’argent possible, afin de préserver la société et tous les emplois. Je table pour ce qui me concerne sur une reprise en septembre, de mes activités, avec un petit mois de juin. C’est un peu dur, comme hypothèse, mais probable, car je pense que la paralysie va se poursuivre jusqu’en mai, voire juin et que les gens, une fois de retour, ne vont pas se précipiter dans les formations et puis les vacances d’été. Cela étant, je me prépare pour d’autres schémas auxquels je ne crois pas, mais pour lesquels je ne peux pas me préparer. Bref, conduite du changement, gestion de crise, simplification, efficacité, on y est ! Zouhaier MARRAKCHI, Mars, 2020.

Pays confiné, on essaye d’organiser le peu d’activité économique qu’il reste … La Visio est un bel outil qui fonctionne vraiment très bien. On apprend de nouvelles façons de travailler et on profite de ces moments pour essayer d’imaginer un « futur meilleur » …
Djenidi BEN DAOUD, Algérie.

Comme la Tunisie l’Algérie se paralyse petit à petit. Moi-même et ma famille nous allons bien. Il nous faut inventer une nouvelle façon de vivre ensemble 10 à 15 jours cloîtrés à la maison.
Jean Paul CASSAR, France.


Une excellente occasion de prendre un peu de recul et d’enfin gérer des « to do list » qui datent de deux ans… Je vous souhaite à toutes et à tous de supporter avec philosophie et bonne humeur ce confinement et surtout de rester en forme!
What strange times we are living in. It seems that it is the same for you as it is for us here. Many of our clients and contacts are working from home, most places such as shops etc. are deserted and nobody knows how long it will last. We are experimenting with online Team and webinar software right now so that we can have virtual meetings. We could involve you if you would be happy with the English language. Sadly, I struggle with French although it would be good practice to work on it. Most of my family can speak it in varying degrees of competency. I think I can converse with a taxi driver but not much more than that despite having had lessons! Take care and stay safe.
Corinne Derive, France.
br>
Toute l’économie est paralysée, les gens sont confinés chez eux… Le virus a attaqué la France, mais ça va ; pas de gros soucis ! Nous espérons tous que le civisme collectif vienne à bout de cette épidémie, et pendant ce temps, profitons de ralentir, de nos proches, de réfléchir à ce que nous changerons après…
Eric MAINI, France.

Justement, je pensais à toi et je me disais que j’allais t’écrire dès cette gestion de crise mise sur les rails. Je suis bien occupé depuis jeudi pour faire en sorte de reprendre le mieux possible, à fond et de perdre le moins d’argent possible, afin de préserver la société et tous les emplois. Je table pour ce qui me concerne sur une reprise en septembre, de mes activités, avec un petit mois de juin. C’est un peu dur, comme hypothèse, mais probable, car je pense que la paralysie va se poursuivre jusqu’en mai, voire juin et que les gens, une fois de retour, ne vont pas se précipiter dans les formations et puis les vacances d’été. Cela étant, je me prépare pour d’autres schémas auxquels je ne crois pas, mais pour lesquels je ne peux pas me préparer. Bref, conduite du changement, gestion de crise, simplification, efficacité, on y est !
Zouhaier MARRAKCHI, Mars, 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *